Une relation sulfureuse entre la France et la Chine

Nous nous sommes penchés sur l’article du Journal Le Monde . Notre réflexion portera sur la  phrase suivante : « Tous les laboratoires P4 ont des fuites, tout le monde sait ça. » En effet, les scientifiques des laboratoires P4 doivent être entièrement équipés. Ceux-ci doivent s’en tenir à des normes vestimentaires à savoir des combinaisons spécifiques. Il faut savoir que les chercheurs se trouvent au milieu d’incinérateurs de déchets ainsi que de douches chimiques. L’année 2019 a été marquée par l’explosion au sein du laboratoire russe. Dès lors, la Variole et Ebola ont fait l’objet d’étude. Bien qu’il n’y ait pas d’information à ce sujet, il peut toujours y avoir un risque. Alors en 2017, on comptait environ à 31% les risques liés à une possible pandémie dont l’origine proviendrait du laboratoire P4.

Des soupçons mais pas de preuve

Une revue a été créée par des anciens scientifiques qui seraient à l’origine de la bombe atomique. Cette revue prouve les conséquences graves des activités humaines. Alors, on parle de « possible menace pandémique » insistant bien sur des erreurs humaines. Il faut savoir que travailler dans un laboratoire même en étant un scientifique expérimenté est très dangereux. A ce sujet, un chercheur âgé de 44 ans a été atteint par le SRAS suite à une désinfection à la main liée à un module de transfert du virus. Dès lors, des mesures très strictes ont été prises à savoir placer 90 personnes en quarantaine. Le GAO (l’organisme d’audit du Congrès américain), recensait une vingtaine d’accidents dus à des transferts de pathogènes transmissibles vers des laboratoires de sécurité, à savoir l’anthrax, et 2 de Marburg et d’Ebola. Quelquefois, il peut y avoir des erreurs. L’année 2014 a été terrible. Deux tubes contenant une souche d’Ebola active et une autre inactive, ont été malencontreusement intervertis. Le virus actif a été envoyé dans le laboratoire le P2. Bien entendu, le laboratoire le P2 avait été prévenu à temps prétextant l’erreur professionnelle scientifique. Cependant, l’origine du coronavirus reste un mystère.

Contribution de développement entre la France et la Chine

La France a contribué à la première construction du laboratoire de haute sécurité biologique P4 basé en Chine à Wuhan. Le laboratoire a été conçu par les experts français. P4 est le premier laboratoire Chinois de haute sécurité. Celui-ci a la capacité d’expérimenter des micro-organismes qui seraient à l’origine de maladie mortelle telle qu’Ebola. Le laboratoire est ouvert à tous les scientifiques qui souhaitent effectuer des recherches sur les médicaments et les vaccins en laboratoire ainsi que sur les maladies infectieuses. P4 est au cœur de la réalisation centrale de l’accord intergouvernemental datant de 2004, concernant la coopération Franco-Chinoise.   LLRedac se penchera sur la lutte du laboratoire et sur toutes les maladies infectieuses naissantes. La France travaille au côté de la Chine. On parle de coopération Franco-Chinoise. Il faut savoir que récemment au mois de Juillet 2019, les 2 pays se sont associés et ont coopéré au sujet de la sécurité sanitaire.

 Le Laboratoire P4 Français à Lyon

labo P4 Lyon Il existe un laboratoire P4 Français basé à Lyon, créé par la Fondation Mérieux en 1999, sous la tutelle de l’Inserm depuis 2005. Il demeure le seul et unique laboratoire P4 opérationnel en  France connu à ce jour. C’est un modèle de technologie conçu au plus haut niveau mondial. Ce laboratoire est spécialisé dans la recherche de pathogènes de classe 4. On compte une quarantaine de structures reconnues mondialement. La plus grande partie se trouve aux Etats-Unis. Il faut savoir que le laboratoire P4 Français à Lyon, est spécialisé dans les maladies infectieuses les plus virulentes. Vont émerger de nouveaux projets scientifiques avec comme thème principal la Silver economie. Le laboratoire P4 Français Jean Mérieux-Inserm, a identifié et reconnu en mars 2014, la souche du virus Ebola, qui rappelons-le est responsable de l’épidémie en Afrique de l’Ouest. Les réglementations ont été très strictes et ont été établies avec l’Institut Pasteur, Biport, et RESAOLAB. Tous les échantillons prélevés en Afrique de l’Ouest, ont été regroupés et analysés urgemment au sein du laboratoire.

Alliance internationale Franco-Chinoise de 2005 concernant les maladies infectieuses

Un décret datant du 14 septembre 2005, a été signé à Pékin, en Chine. Il est publié au Journal officiel de la République Française le 9 octobre 2004, sous la tutelle du Premier Ministre Mr Dominique Villepin et du ministre des affaires étrangères Mr Philippe Douste-Blazy. accord France et la ChineLa France et la Chine coopèrent dans le domaine de la santé et les sciences médicales. Celle-ci lutte contre toutes les maladies infectieuses émergentes. Les nouvelles maladies infectieuses transmissibles à l’homme sont un véritable fléau pour l’humanité. Il a été mis au point un programme de coopération. Le programme est destiné à renforcer la sécurité sanitaire mondiale, et s’inscrit dans le cadre multilatéral de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). 
 
Celui-ci approfondit et développe des programmes contre toutes les maladies émergentes et réémergentes. Parmi les différentes maladies émergentes, vous trouverez le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère causé par un autre coronavirus), la peste, les fièvres hémorragiques et la grippe aviaire. La France échange ses expériences, en particulier le dispositif de santé publique et de surveillance épidémiologique. La France recommande les normes pour la conduite des essais cliniques et non cliniques. Ce qu’il faut savoir, c’est que l’institut de virologie de Wuhan inclut la publication du génome complet du virus. Il identifie les origines virales pour le développement de vaccins et de médicaments. La France coopère avec l’institut de virologie de Wuhan. Les deux pays se prêtent une assistance particulière. Il faut savoir que tous les résultats recueillis lors des campagnes menées par ces laboratoires, à savoir les données épidémiologiques, sont automatiquement transmises au comité Franco-Chinoise. Par la suite, elles seront transmises à l’OMS grâce aux experts français.

 Accréditation du laboratoire P4 en Chine à Wuhan

laboratoire p4 chineLa France est heureuse d’avoir contribué à la construction du premier laboratoire de haute sécurité biologique P4 en Chine. Le laboratoire a été mis en chantier à Wuhan en 2011, et a été construit par des experts français. C’est ce qui a marqué l’alliance entre les 2 pays de 2004. (cf. accord intergouvernemental sous le gouvernement de Mr Cazeneuve). Les technologies qu’utilise ce laboratoire représentent un atout majeur et garantissent la sécurité de la population tout en développant une capacité nationale de gestion du risque biologique. 
 
Il faut savoir que la Chine a réagi efficacement à l’apparition de maladies infectieuses qui menacent toutes les populations mondiales. De nombreuses associations ont été faites à savoir les programmes conjoints qui associent les laboratoires P4 de Lyon et de Wuhan. Cette alliance est basée sur un accord signé entre plusieurs organismes à savoir le Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies, ainsi que la fondation Mérieux, et l’Inserm. La coopération scientifique ne se limite pas qu’à Pékin et à Shanghai. Elle s’étend sur toute la Chine.

Inserm Mr Yves Lévy : discours qui traite de la silver économie

yves-levy-insermC’est Mr Yves Levy, qui était le président directeur général de l’Inserm lorsqu'une cérémonie a été inaugurée en 2018. 
 
Le but est de se rendre compte des actions qui ont été accomplies. 
Mr Levy parle d’innovation. Le but est d’accélérer la recherche technologique et l’ensemble des programmes. 
 
Rappelons-le, le laboratoire de haute sécurité biologique P4 de Wuhan a été inauguré. La France et la Chine envisagerait de nouveaux projets scientifiques notamment autour de la silver économie

Labo p4 Wuhan la France et la Chine

La France a aidé à concevoir les laboratoires. La construction a commencé en 2011 et a duré trois ans. L’année 2004 a été marquée par un accord de coopération avec la France concernant les maladies infectieuses émergentes. Par la suite, des accords complémentaires sont nés. En 2015, le laboratoire a été mis en service d'essai. Le laboratoire de sécurité biologique de niveau 4, est capable de mener toutes sortes d’expériences avec des micro-organismes pathogènes à l’origine de maladies mortelles. lelabo p4 wuhan France et la ChineLe niveau 4 est le niveau de biosécurité le plus élevé. Il a été récemment utilisé pour réaliser les travaux de diagnostic et les agents pathogènes transmissibles à l’origine de maladies mortelles, tel que le virus Ebola.
 
L’institut de Wuhan a déclaré :« Le laboratoire fournit un système de biosécurité complet et leader mondial. Cela signifie que les scientifiques chinois peuvent étudier les micro-organismes pathogènes les plus dangereux dans leur  propre laboratoire ». L’institut de Wuhan sert de recherche et développe considérablement la prévention et le contrôle des maladies infectieuses. Le laboratoire Wuhan P4 est ouvert à tous les scientifiques mondiaux. Ceux-ci peuvent effectuer des recherches sur les médicaments anti virus et les vaccins en laboratoire. On parle de coopération sino-française spécialisée dans le dépistage de maladies infectieuses naissantes.

Silver economie orienté pharmacie personnes âgées

pharmacie-senior On appelle la silver économie, l’ensemble des enjeux économiques liés aux personnes âgées de plus de 60 ans d’où la silver génération. Dans notre société française, les seniors jouent un rôle très important. On assiste à une augmentation du nombre de personnes âgées dans notre société. Selon Wikipédia, les plus de 60 ans représentent un marché réellement lucratif car il naîtra prochainement le Centre national de la Silver Economie. Ce qui veut dire que les personnes âgées représentent un certain marché.
 
La Silver économie c’est l’économie des séniors. Dans notre société, on profite du vieillissement de la population comme une opportunité de développement économique avec notamment les pharmacies. Le vieillissement de la population est donc une possibilité de se développer économiquement auprès d’autres services tels que le commerce de détail à savoir la pharmacie. L’axe économique principal des personnes âgées passe par le home care. Le prochain paragraphe traitera du home care dans les maisons de retraites et les autres formes d’habitats collectifs des seniors. Actuellement, il est question de covid 19. Quel est le lien entre le covid 19 et les personnes âgées ? Même si les personnes âgées guérissent, avec le covid 19, elles vont avoir des séquelles à long terme. Alors on va donc pouvoir cibler les personnes pour pouvoir avoir de nouveaux médicaments. Elles devront être soignées. Donc, un autre business va naître, et se développer.

Madame Buzyn femme de Mr Yves Lévy et sa politique envers les personnes âgées

buzyn-politique-personnesagees Madame Buzyn innove dans le secteur médico-social. Celle-ci souhaite installer la mission sur les métiers du grand âge du 03 juillet 2020. Celle-ci souhaite réformer le grand âge et l’autonomie et elle désire se pencher sur les innovations sociales. Celle-ci se penche davantage sur les transformations des modes de vie et des comportements liés à la perspective du vieillissement. 
Celle-ci passe ra par de nouveaux aménagements conçus pour séniors. Ces dernières années, de nombreux promoteurs immobiliers ont créé des résidences seniors pour les personnes âgées. L’idée est de sensibiliser tout le monde lors du passage à la retraite. La Silver Économie va encourager, accompagner et financer les restructurations. On pense aussi aux différentes installations de dispositif numérique (ordinateur, système de visiophonie…) permettant de renforcer le lien social.

Projet de Loi du Sénat

Comment il est né ?

projet-de-loi-senatLe projet de Loi du Sénat a été créé avant la pandémie. Il traite de proposition de Loi relative à la sécurité sanitaire. 
 
Ce qui est étrange c’est qu’il a été créé juste avant la pandémie internationale. 
 
Par ordre du préfet de police, le ministre de la santé met à isolement les patients hautement contagieux et se trouvent contraints de se retrouver dans des maisons de santé.