Climatisation Covid-19: les risques encourus

Calculez le nombre de mots pour votre site

Climatisation amie du Covid-19

La climatisation semble être la meilleure alliée pour combattre les fortes températures estivales. La réalité est tout autre :  elle nuit à notre santé.  L’air conditionné a pris naissance en 1902, et a été conçue par Mr Willis Haviland Carrier. 

En ventilant les locaux, dans une pièce fermée, nous obtenons une atmosphère constante ( température, humidité à l’aide d’appareils). 

A l’arrivée des beaux jours, tout le monde que ça soit les particuliers, et les entreprises utilisent la climatisation. On conditionne l’air du bureau, la voiture et même certains foyers. Le traitement d’air modifie, contrôle et régule les conditions climatiques à savoir la température, l’humidité et le niveau de poussières. Vous vous posez la question suivante : peut-on utiliser la climatisation en pleine période de Covid-19 ?

Maintenir la température ambiante à un degré donné a des conséquences néfastes sur les individus. En plus d’avoir des effets négatifs sur notre santé, elle peut aussi propager le coronavirus.

La climatisation peut-elle propager le Coronavirus ?

L’air conditionné peut propager le Coronavirus

Prenons l’exemple Diamond Princess

climatisation covid-19La situation est catastrophique pour ces quelques passagers, qui vivent dans un huis clos entièrement fermé climatisé. On assiste à une surcharge de contamination à bord du paquebot Le Diamond Princess dans le port de Yokohama ( Japon). 

Le décompte des personnes atteintes du Covid-19, augmente considérablement de jour en jour. La progression du coronavirus est fulgurante. De nouvelles précautions doivent être prises pour isoler et protéger les passagers. 

LLRedac insiste bien sur le fait, qu’à bord de ce paquebot, près de 221 personnes ont été contaminées dont 6 dans un état catastrophique et 1 Français contaminé.

La climatisation assèche l’air, elle devient nuisible pour la santé. Pendant toute la pandémie, trois types de coronavirus sont présents.

 

Le coronavirus est un virus qui peut se manifester de trois façons : 

  • phase de mutation du coronavirus, 
  • dilemme de la réinfection,
  • une étude a prouvé l’existence de trois types de coronavirus dans le monde,

 

Le virus passe par une phase de changements génétiques.

Une fois que le Covid-19, pénètre dans l’organisme, il cherche les mécanismes des cellules pour les multiplier. À chaque reproduction, les virus se multiplient. Dans ce contexte d’utilisation 

de la climatisation, la peur est un sentiment normal. Alors, le conditionnement d’air propage le coronavirus. La climatisation se trouve dans tous les esprits, à savoir ceux des maisons de retraite.La climatisation en plein coronavirus est utilisée pour répondre aux fortes chaleurs dans les maisons de retraite

La climatisation en plein Covid-19 en maison de retraite est-elle vraiment une solution à ce problème ?

Nous pensons que les experts se contredisent, et que les esprits ne font que s’échauffer, et être tendus.

L’ensemble des établissements d’accueil pour personnes âgées spécialisées telles que les Ehpads, et les maisons de retraite ont recours à la climatisation.  

LLRedac vous rappelle la différence entre un Ehpad et une maison de retraite. 

Les Ehpads accueillent les personnes âgées dépendantes et autonomes, tandis que les maisons de retraite non médicalisées ne prennent pas en charge les personnes âgées dépendantes car les ressources en personnel ne leur permettraient pas d’assurer une bonne prise en charge.

La tendance actuelle des maisons de retraite et des Ehpads, est la climatisation. 

Ce dispositif est mis en place systématiquement chaque année, en raison des fortes chaleurs qui peuvent occasionner des décès. Cette problématique est irréversible et l’ensemble des directeurs d’établissements refusent d’investir dans la climatisation. 

Ainsi, les professionnels souffrent énormément de chaleur et pensent qu’il faut climatiser les maisons de retraite lorsqu’il faut soulever les personnes âgées et les soutenir quand les aides-soignants se déplacent.

Depuis toujours et surtout en 2003 en raison des fortes canicules, on a recours à la climatisation dans les maisons de retraite et les Ehpads. 

Alors, là en plein période de confinement dû au Covid-19, nous ne recommandons pas la climatisation.

Cas récents de contamination du Covid-19 

Cas récent de contamination du coronavirus au restaurant

Vous allez être choqué par ce fait divers récent. Une ville du Sud de la Chine appelée Guangzhou, une grande ville portuaire au Nord-Est de Hong Kong, a été victime d’un cas de contamination de Covid-19. 

La climatisation accroît énormément les gouttelettes entre les clients. 

Tout a débuté par un déjeuner dans un restaurant en matinée, accompagnée de trois membres de sa famille.

Le lendemain, cette même famille a déjeuné dans un restaurant climatisé sans fenêtre.

Deux autres familles se sont jointes à proximité des tables voisines, en veillant à se trouver à 1 mètre de séparation.

Les trois familles se sont trouvées dans le même restaurant pendant 1 heure.

Un premier patient très fébrile a été contaminé avec un problème de toux très prononcé. Plus tard dans la journée, il s’est rendu à l’hôpital, et son état s’est envenimé à cause de la climatisation. Les symptômes sont révélateurs et prémices du coronavirus.

En l’espace de quelques semaines, quatre autres membres de sa famille, ont été contaminés. Trois autres membres de la deuxième famille et deux de la troisième famille, sont tombés gravement malades.

Les aérosols suivent les flux d’air, et peuvent occasionner la propagation dans d’autres parties du restaurant.

Par conséquent, l’objectif est de réduire le risque d’infection et nous vous suggérons d’espacer au maximum la distance entre les tables et de surveiller la climatisation.

Cas récent de contamination du coronavirus au bureau et en Open Space

On assiste à une multiplication du cas du coronavirus au bureau.

Actuellement, la question de la transmission du Covid-19 liée à la climatisation se veut très préoccupante. Le virus se transmet par des gouttelettes de sécrétion respiratoires d’un individu infecté dispersé par la toux. Dans un bureau, l’OMS ( Organisation Mondiale de la Santé) recommande vivement de se tenir à plus d’un mètre d’une personne contaminée.

Le risque se trouve aussi dans plusieurs objets qui ont été touchés assez fréquemment par des collègues de travail. Il faut commencer par les boutons d’ascenseurs, les poignées de porte ainsi que les toilettes. Il existe aussi des cas sévères de contamination en Open Space. Si vous êtes placés à moins d’un mètre d’un de vos collègues de bureau et que vous restiez pendant plus de deux heures, vous pouvez être contaminés. De plus, si vous postillonnez assez fréquemment, le cas de contamination est conséquent.

Cas récent de contamination du coronavirus à la cantine

Lorsqu’un salarié dîne à la cantine, il existe un cas de propagation très conséquent.  La cantine est une zone à haut risque et reste un lieu, touchée par plusieurs personnes. LLRedac vous recommande de bien vous laver les mains avant de dîner, et après le repas, pour éviter la propagation du Covid-19. Sachez aussi que tout partage de cigarette avec un de vos collègues au milieu d’un bureau climatisé est sujet de contamination.

Alors, la climatisation est néfaste dans notre société surtout en plein période de coronavirus. 

Installer les climatisations dans les établissements de santé, dans les entreprises et dans les restaurants favorise et augmente la présence du coronavirus.

Nous ne vous conseillons pas de vous rendre sur votre lieu de travail. Pensez toujours à instaurer une distance à hauteur de 4 mètres, pour éviter sa propagation.

Si vous pouvez ou si vous êtes à la recherche d’un emploi, adoptez une profession si possible, qui serait susceptible de coïncider à vos formations et expériences antérieures en privilégiant le télétravail.